Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

animaux totems

La médecine de la tortue

Publié le par minthe.over-blog.com

à venir

Publié dans Animaux totems

Partager cet article
Repost0

La médecine du serpent

Publié le par minthe.over-blog.com

La médecine du serpent

Transmutation Sagesse de la Terre Force Vitale Enracinement Le Serpent nous parle de changements, d’opportunités, de transitions, souvent importantes. Il nous offre sa guidance afin de les accueillir et de les expérimenter avec sagesse et confiance. Le serpent connait bien la transmutation lui qui, grâce à la mue, voit son enveloppe devenue trop étroite se déchirer et se détacher de son corps, révélant une nouvelle peau plus adéquate pour cette étape de son évolution. Comme humain, nous résistons souvent à ces occasions de muer que nous offre la Vie. Notre zone de confort, même lorsqu’elle nous étouffe par son étroitesse, nous semble souvent beaucoup plus attrayante que la possibilité d’une nouvelle « peau ». Le serpent nous invite à laisser aller le vieux pour accueillir une nouvelle étape qui sera plus adaptée à notre nouveau stade de croissance. Symbole de la sagesse de la Terre et de la Source de Vie, le Serpent rampe sur cette Terre, son corps en captant la moindre vibration. Il nous invite à bien nous enraciner et à s’ouvrir à la sagesse de nos sens. Ce qui d’ailleurs rendra plus facile notre ouverture au changement, à la transmutation!

http://www.ladeessejoyeuse.com/le-serpent/

La médecine du serpent

« La connaissance de la médecine de Serpent permet de saisir plusieurs symboles. D'abord, la mue de Serpent, lorsque celui-ci délaisse sa vieille peau pour une nouvelle, symbolise la transmutation du cycle vie-mort-renaissance. C'est l'énergie de l'intégrité, de la conscience cosmique, l'habileté de tout expérimenter volontairement et sans résistance. C'est aussi la connaissance que toute chose est neutre dans la création et que les choses qui nous semblent empoisonnées peuvent être mangées, ingérées, intégrées et transmuées lorsqu'on a les bonnes dispositions d'esprit. Thot, cet habitant de l'Atlantide, nous fournit un autre précieux symbole. Revenu plus tard dans la personne de Hermès, le Père de l'alchimie a créé le caducée, ce symbole de guérison : deux serpent qui s'enroulent en sens inverse autour d'une baguette. Enfin Serpent fournit l'image de l'énergie divine que créé l'union des énergies masculine et féminine. Pour permettre cette union, il faut comprendre et accepter que ces deux énergies sont au cœur de chaque organisme. » Jamie Sams & David Carson. Les Cartes-Médecines, découvrir son animal totem. Ed. Amrita 1994

La médecine du serpent

Lorsqu’on parle du serpent, il est bon de comprendre que les cultures ont des manières différentes de considérer les animaux, et que la culture judéo-chrétienne porte un regard très négatif sur le serpent. Pourtant, dans la culture amérindienne, le serpent incarne une médecine puissante. C’est une créature très ancienne et il symbolise l’énergie primordiale. Il se déplace toujours en spirale, il n’a ni bras, ni jambes, il avance toujours dans la même direction, on pourrait donc dire que son esprit est « mono-orienté », et il symbolise la capacité à se concentrer sur une chose, et à se diriger vers ce but sans se laisser distraire. Il est également associé au Sud. Il représente l’énergie primordiale, sexuelle, le commencement de toutes choses ; il possède cette énergie primordiale et profondément ancrée, logée à la base de la colonne vertébrale, et il incarne l’énergie qui, éveillée par certaines techniques de méditation, peut irradier les autres centres de lumière et de chaleur, décuplant les capacités et la force ; il représente aussi cette capacité à permettre à cette énergie de circuler à travers le corps, ce qui favorise la guérison. Les personnes qui possèdent l’énergie du serpent ont beaucoup d’énergie guérisseuse, car ils ont accès à cette force primordiale qui est à la base de toute vie.  Le serpent représente également la ligne droite et le cercle, le chiffre zéro et le un, il est donc bien au commencement de toutes choses. Voir un serpent est presque toujours un signe bénéfique, qui indique qu’une nouvelle énergie va se manifester dans notre vie, et que le pouvoir de nous renouveler nous est accessible. Le serpent se renouvelle, perdant son ancienne peau pour une peau tout à fait neuve, ce qui indique la capacité de transformation, de transmuter l’ancien, pour le renouveler. Ainsi, l’énergie et le symbolisme du serpent sont très positifs dans notre culture, contrairement aux autres cultures, qui le voient comme une personnification du mal. En réalité, il n’y a pas d’animaux qui personnifient le mal dans la culture amérindienne, et rien dans la nature elle-même qui soit associé au mal, car tout a été créé par le Grand Esprit pour le bien des humains sur cette planète, et par conséquent tout est bénéfique. Ce qui peut être maléfique, c’est ce que les humains choisissent de faire et de créer, et il existe aussi quelques monstres maléfiques qui ont été créés par le Grand Esprit, mais ils ont pour finalité de tester les humains, d’éprouver le guerrier, de mesurer notre force et de tester notre capacité à aller au-delà des obstacles et de nous-mêmes ; ainsi, même si ces êtres peuvent sembler des créatures du mal, ils sont toujours porteurs de grandes possibilités d’évolution et d’apprentissage.

Aigle Bleu

http://www.aiglebleu.net/article-le-serpent-50918167.html

 

La médecine du serpent

Le Serpent : la vie et la mort, renaissance, transmutation ImageSerpent : transmutation, renaissance, force créatrice, sexualité. La puissance de la médecine de Serpent c’est le pouvoir de création qui s’exprime dans la sexualité, l’énergie psychique, l’alchimie, la reproduction et l’ascension (ou l’immortalité) Plusieurs symboles : La mue du Serpent symbolise la transmutation du cycle vie mort renaissance : c’est l’énergie de l’intégrité, de la conscience cosmique, l’habileté de tout expérimenter volontairement et sans résistance. c’est aussi la connaissance que toute chose est neutre dans la création et que les choses qui nous semblent empoisonnées peuvent être mangées, ingérées, intégrées, transmutées quand on a de bonnes dispositions d’esprit. Thot, cet habitant de l’Atlantide, revenu plus tard dans la personne d’Hermès, le père de l’alchimie, a créé le caducée, ce symbole de guérison : deux serpents qui s’enroulent en sens inverse autour d’une baguette. Serpent fournit l’image de l’énergie divine que créé l’union des énergies masculine et féminine (ces deux énergies sont au cœur de chaque organisme). - Plan personnel : Nous sommes un être Universel. En acceptant tous les aspects de notre vie, nous pouvons susciter cette transmutation propre à la médecine du feu. - Plan matériel : cette énergie du feu créait la passion, le désir, la procréation et la vitalité physique. - Plan émotif : ambition, création, esprit de décision et rêves. - Plan mental : intellect, pouvoir, charisme, leadership. - Plan spirituel : sagesse, compréhension, intégrité et lien avec le Grand Esprit. Le Serpent signifie donc qu’il se trouve en votre for intérieur un besoin de transmuer une pensée, une action, ou un désir afin d’accéder à l’intégrité. C’est une magie très puissante, mais la magie n’est rien de plus qu’un changement au plan de la conscience. Devenez le magicien : transmuez l’énergie et acceptez la puissance du feu. Vous avez peut-être peur de changer l’état actuel des choses parce que vous prévoyez une courte étape d’inconfort. L’idée de cet inconfort vous empêche-t-elle de suivre le magicien qui vit en vous ? La vieille structure est-elle si sûre et sécurisante qu’elle vous empêche de sortir de l’ornière ? Pour vous glissez hors de cette situation rassurante mais qui ne vous apporte rien de bon, devenez serpent. Abandonnez la vieille peau de votre inertie actuelle. Traversez cette illusion trompeuse qui veut vous maintenir dans une continuité statique « comme la rivière de méandre en méandre », acheminez vous vers les eaux de la haute mer. A mesure que votre corps glisse sur les sables de la conscience, vous entrerez dans un rythme nouveau. Laissez vous porter par l’eau et sachez que gouttelette unique, vous faites partie de ce grand ensemble qui vous accueille. Suivez le rythme de Serpent et vous danserez librement, faisant votre ces forces transformatrices de l’Univers en les intégrant dans votre danse sensuelle du pouvoir. Son goût pour le soleil et la chaleur le rattache à l’énergie du feu. D’anciennes traditions l’associent à la force vitale concentrée au bas de la colonne vertébrale. A l’approche de l’homme, la plupart de ces reptiles préfèrent s’éclipser. La légende qui accorde au Serpent le pouvoir magique de transformer et transmuter la vie et la mort selon des cycles perpétuels vient de sa faculté à changer périodiquement de peau. Les reptiles en or qui couronnent la tête des Pharaons signifiaient la puissance et les dons de l’esprit. Dans la tradition Hopie, lors des cérémonies, les prêtres du Serpent dansent sans crainte avec le serpent mortel du désert. La médecine du Serpent parle aussi de sexualité force créatrice sacrée et universelle : mais parallèlement le Serpent peut être un séducteur et un hypnotiseur. Symbole de transformation et de guérison, de la mort suivie de la renaissance, le Serpent doté d’un regard hypnotique paralysant, vous invite à plonger dans le cœur de l’esprit d’autrui.

Source : http://www.traditionsancestrales.fr/index.php/chamanisme/animaux-totem/40-le-serpent

La médecine du serpent

« Entre les deux sources, cosmique et terrestre, se dessine un grand pilier qui les relie verticalement. Autour du pilier, s'enroulent deux spirales, une qui descend, une qui monte, le serpent cosmique et le serpent terrestre. La troisième spirale devient le pilier autour duquel s'enroulent les deux serpents. Une des raisons pour lesquelles la médecine d'aujourd'hui a des failles, c'est qu’ils ne représentent qu'un serpent dans leur logo. Les deux serpents représentent la descente de l'énergie cosmique vers la Terre et la montée de l'énergie terrestre vers le cosmos. L'ouverture des ailes en haut de la structure géométrique du Caducée représente la Réalisation. Lorsque tous les éléments de la structure énergétique verticale de l'être sont bien connectés, nous devenons un Caducée vivant. Le pilier central est constitué de nos 22 (et plus) chakras verticaux. Nous sommes le Caducée vivant et le Caducée est la clé de Vie, la croix égyptienne, le Ankh, de l'accomplissement et de la reconnexion. Les ailes peuvent s'ouvrir au niveau de tous nos chakras. Même le cœur a des ailes, nos bras et nos mains. » Sarah Diane Pomerleau, Le code secret d'Isis et d'Osiris ADN.2006. Edit Samsarah rainbow Planet

 

Voir ausi :

Publié dans Animaux totems

Partager cet article
Repost0

La médecine de l'araignée

Publié le par minthe.over-blog.com

La symbolique de l'araignée est liée à la notion de centre.

Nous explorerons l'araignée sous ses facettes : créatrice (filage, tissage ...) et destructrice (mort-renaissance).

L'araignée est également un symbole de l'initiation qui nous emmène vers le retour au divin en nous.

La médecine de l'araignée

Le corps de l'Araignée a la forme du huit : deux lobes joints à la taille et auxquels s'attachent huit pattes. Araignée est le symbole des possibilités infinies de la création ; ses huit pattes représentent les quatre vents du changement et les quatre directions de la Roue de Médecine.

Cette habile fileuse tisse la destinée de ceux qui se font prendre dans ses filets pour lui servir de nourriture: une destinée semblable à celle des humains qui se laissent berner par les apparences illusoires et trompeuses du monde physique et ne savent pas voir, au-delà de l'horizon, les autres dimensions de la réalité.

La toile de la destinée symbolise aussi la Roue de fortune qui ne laisse aucune place aux choix et aux solutions. C'est tout à fait humain de se laisser entraîner dans la dualité bien-mal, sans penser que l'on peut changer le cours des choses. Pourtant, il faut faire preuve de détermination pour changer le cours de nos vies sinon nos peurs et nos limites auront vite fait de nous engloutir.

Araignée, c'est l'énergie féminine de la force créatrice, celle qui tisse les beaux destins. Sa toile compte des centaines de motifs élaborés qui captent la rosée du matin.

Source : Les cartes médecines de Jamie Sams et David Carson au Ed. du Roseau

La médecine de l'araignée

 

Le mot-clef de la médecine de l'araignée est le tissage, la tisseuse.

L'araignée représente la connaissance, la manière de transmettre la connaissance, et la femme.

Elle personnifie la femme, car elle tisse sa toile dans laquelle elle attire tout ce dont elle a besoin. La plupart des araignées ne se déplacent pas, mais attendent sur place que l'univers vienne à elles, comme la fleur appelle l'abeille. Dans de nombreuses espèces d'araignées, le mâle a un rôle secondaire : celui de féconder la femelle qui ensuite le mange. Contrairement aux autres insectes qui en ont six, l'araignée est pourvue de huit pattes. Ceci symbolise la manifestation équilibrée dans tous les domaines de la vie. C'est là le symbole des infinies possibilités de la création et de la créativité.

Elle représente le vide qui précède la forme, l'obscurité de laquelle jaillit la lumière, l'introspection nécessaire à la création.

Elle symbolise les quatre vents et les vents des directions intermédiaires: sud-est, sud-ouest, nord-ouest, nord-est.

Elle symbolise aussi l'infinie et l'éternité, soit la compréhension du temps et de l'espace.

Les femmes qui possèdent la médecine de l'araignée sont très puissantes. Elles savent attirer ce dont elles ont besoin afin de créer des unités familiales prospères et équilibrées. Elles savent transmettre la connaissance à leurs enfants et savent aussi l'organiser de manière à ce que cette connaissance soit comprise par tous.

La femme-araignée doit fréquemment tempérer son énergie, trop féminine, avec celle de l'abeille ou du colibri. Par contre, si son énergie devient trop solitaire ou si elle développe du mépris ou un manque d'appréciation pour son compagnon ou autres relations, elle devient souvent destructive et tisse la toile de sa propre isolation et solitude. La femme-araignée sera très malheureuse dans la solitude. Il est alors important malgré son grand pouvoir que la femme-araignée cultive l'humilité et sache ressentir et témoigner de son appréciation pour les contributions de ceux qui l'entourent. Il est courant que l'homme-araignée soit un scientifique de talent ou un homme de lettres et de connaissance. Il excelle dans la transmission du savoir et dans la découverte des outils et techniques qui peuvent améliorer la vie du peuple. En revanche, il est un concepteur et non un créateur. Il lui faut des gens établis qui puissent concrétiser ses visions et ses connaissances. Or ceci est relativement facile parce qu'il sait très bien transmettre ce qu'il a conçu. Les hommes-araignées sont rares.

Il est très important pour les gens de l'araignée de toujours être créatifs et de chercher à voir la grande image, de ne pas trop buter sur les détails et de jongler dans les rondes incessantes de l'ego avec les broutilles de la vie. Ainsi, faut-il qu'ils tissent leur toile toujours de plus en plus grande, afin de rejoindre par leurs communications éclairées l'ensemble des humains pouvant bénéficier de leurs connaissances et de leur sagesse.

Aigle Bleu : http://www.aiglebleu.net/article-l-araignee-animal-totem-121896934.html

La médecine de l'araignée

La légende du Piège à rêves

Voici une des légendes du Capteur de rêves. Par une belle journée de printemps, un chasseur indien nommé Eau rapide partit chercher de la viande pour sa tribu qui avait faim. En se promenant dans la forêt, il découvrit une clairière qu'il n'avait jamais vue auparavant. Il rencontra un vieux monsieur aux apparences d'un chaman et lui dit: «Que veulent dire les signes dans le sable?» Le vieillard lui dit: «Ce sont des signes aux pouvoirs magiques, ils me serviront à conquérir la planète! Je t'avertis, si tu touches à un seul de ces dessins, tu seras poursuivi par une terrible malédiction.» Eau Rapide, terrifié, effaça les signaux et s'enfuit en courant le plus loin possible. Rendu à une très grande distance, il se remit à chasser. Le soir même, le guerrier fit un épouvantable mauvais rêve; ce cauchemar se répétait tous les soirs. Puisqu'il n'arrivait plus à dormir, il ne pouvait plus aller à la chasse. Alors, il dut trouver solution à son problème. Le chaman de sa tribu avait eu beau préparer des potions à base de plantes, faire des invocations, mais rien ne fonctionnait. Puis un jour, alors qu' il essayait de chasser avec les forces qui lui restaient, il rencontra Mère Araignée. Eau Rapide, surpris, demanda à la déesse: «Connaissez-vous un moyen pour me guérir de tous ces cauchemars?» Mère Araignée lui répondit: «Oui, c'est pour cela que je suis ici! Va me chercher une branche de frêne et tords-la pour en faire un cercle. Ensuite,donne-moi le cercle.» Dame Araignée se mit à tisser une toile puis à la décorer de plumes et de perles. Quand elle eut fini, elle lui dit: «Accroche ce capteur de rêves sur le bord de ta fenêtre, il filtrera les beaux rêves des cauchemars, les mauvais rêves s'évaporeront à la chaleur du soleil. Les rêves resteront emprisonnés dans les perles. Chaque nuit, un rêve sera relâché pour que tu puisses le rêver.» Le chasseur remercia la déesse puis retourna chez lui. Sur le chemin du retour, il chassa trois perdrix et un chevreuil, de quoi nourrir toute la tribu. Sa femme l'accueilla les bras ouverts et lui dit: «Va te coucher mon chéri, tu dois être mort de fatigue.» Ce qu'il fit très rapidement. Depuis ce temps, cette tradition se transmet de génération en génération! Chez les indiens, cet objet posé avant leur sommeil devait faire passer les bons rêves à l'intérieur du cercle et les mauvais restaient tout autour.

Source : http://guylainounette.centerblog.net/rub-LEGENDES-DU-CAPTEUR-DE-REVES.html

La médecine de l'araignée

Publié dans Animaux totems

Partager cet article
Repost0

* La médecine du cygne

Publié le par minthe.over-blog.com

LE CYGNE – animal totem

 

cygne.jpg

 

Les mots-clefs de la médecine du cygne sont grâce, confiance et fidélité. Le cygne se déplace avec infiniment de grâce sur l'eau comme dans les cieux. Ceci est le signe extérieur de la confiance qui l'habite. Dans le monde spirituel des Premières Nations, le cygne est associé à la médecine du voyage chamanique, voyage dans lequel il faut souvent se lancer sans savoir ce que nous allons trouver dans les vortex d'énergie qui séparent les différents mondes et dimensions spirituels.

Pour bien comprendre cette médecine, citons une petite histoire tirée des Cartes Médecine de Jamie Sams.

Petite Cygne, toute jeune, volait pour la première fois dans le monde du rêve en regardant vers le futur. Elle se reposa un moment dans la fraîcheur de l'étang, cherchant l'entrée de l'avenir. C'était pour elle un moment de confusion, car elle savait s'être retrouvée dans le monde du rêve par accident.

Elle était un peu intriguée par le paysage. Comme elle regardait par-delà la montagne sacrée de son étang, elle vit un trou noir immense et qui spiralait.

Libellule volait par là. Petite Cygne l'arrêta pour lui demander ce dont il s'agissait. Libellule répondit :

"C'est l'entrée des autres dimensions de l'imagination. Pendant de nombreuses lunes, j'ai été la gardienne de cette porte. Si tu veux entrer, tu dois en demander la permission et mériter le droit d'y aller."

Petit cygne hésitait. Elle demanda à Libellule ce qu'il fallait faire. Celle-ci répondit :

"Tu dois être prête à accepter tout ce que l'avenir te réserve, sans chercher à modifier le plan du Grand Esprit."

Petite Cygne regarda son petit corps disgracieux et dit : "Je serais enchanté de m'accorder avec le plan du Grand Esprit, je vais m'abandonner au flux mystérieux..."

Libellule, satisfaite, activa sa magie afin de briser l'illusion de l'étang, et Petit Cygne se vit attirée dans un tourbillon. Plusieurs jours plus tard, le cygne réapparaît, plein de grâce, dans toute sa Blancheur,  il promène son long cou sur les eaux. La libellule en est abasourdie !  Cygne, que t'est-il arrivé ! s'exclame-t-elle. Le cygne sourit et dit : Libellule, j'ai appris à abandonner mon corps à la puissance du Grand Esprit et j'ai été transportée là ou vit l'avenir.  J'ai vu plein de merveilles au sommet de la Montagne sacrée ;  ma foi et mon abandon m'ont permis de changer, j’ai appris  à accepter l'état de grâce. La libellule partagea la joie du cygne.  Le cygne raconta à la libellule bien des merveilles qui résident au delà des illusions.   Par sa guérison et son abandon à l'état de grâce,  le cygne mérita le droit d'entrer dans l'espace du rêve.  Voilà comment on entre dans l'espace du rêve.  Nous pouvons apprendre à nous abandonner au rythme de l'univers.  La médecine du cygne nous apprend à parcourir tous les niveaux de conscience,  à ne résister à aucun niveau de conscience et  à faire confiance à la protection du Grand Esprit.  Les adeptes du cygne ont la capacité de voir l'avenir, de s'abandonner à la puissance du Grand Esprit  et d'accepter les guérisons et les transformations qui s'opèrent dans leur vie.

 

Nous avons tous une essence divine. La médecine du cygne symbolise notre confiance en cette étincelle divine. Cet aspect de nous est parfait et ne change jamais elle reste toujours immuable, inaltérable et comporte toutes les instructions qui peuvent faire de nous des dieux et des déesses.  Du fait de cette confiance, le symbole du cygne accompagne certains rêveurs, qui doivent apprendre en confiance à se déplacer dans les dimensions et les mondes parallèles. Cette confiance en l'élément divin leur permet de ne pas résister et de se sentir partout en sécurité.

Au-delà du rêve même, ceux qui ont la médecine du cygne connaissent cette habileté toute particulière consistant à être conscients dans les états modifiés de conscience et à développer à des degrés très importants leur puissance intuitive. Ils ont souvent la capacité de voir l'avenir et de l'accepter, ce qui permet d'attirer la transformation dans leur vie et la grâce dans celle des autres.

Nous avons tous à un certain degré la capacité de comprendre l'avenir. Faire appel à la médecine du cygne, sans résistance, dans la détente, permet d'augmenter cette capacité. Cette médecine nous enseigne à aller dans le sens du courant, à être attentifs à nos intuitions, à celles que notre corps nous transmet, et à honorer notre côté féminin et intuitif.

Cette confiance et cette stabilité, traduites extérieurement par la grâce, permettent encore aux cygnes de s'accoupler et de demeurer avec le même partenaire toute la vie durant. Il n'est pas plus grand bonheur ni plus grande source de stabilité que de vivre avec une personne en qui nous avons confiance et qui a confiance en nous. Aussi ceux qui ont la médecine du cygne font-ils de très bons parents, qui savent instiller à leurs enfants la confiance en eux-mêmes et la confiance en la vie. Ainsi dotés, ces enfants se déplacent, grandissent et évoluent dans leur vie avec grâce.

 

Aigle Bleu

http://www.aiglebleu.net/article-le-cygne-animal-totem-121321590.html

 

Le Cygne

Fluidité Intuition Rêve Grâce Beauté intérieure.

Quand le cygne se présente dans notre vie, c’est souvent signe ;-) que de nouveaux mondes et de nouveaux rêves sont sur le point de s’ouvrir, de s’offrir à nous.

Nous sommes intuitives et intuitifs. Nous avons la capacité de sentir ce qui nous attend. Honorons et écoutons notre intuition, nos « feelings », notre sixième sens. De par son air digne et gracieux, il nous rappelle qu’en nous réside grâce et beauté intérieure. Il nous encourage à les laisser rayonner et ainsi oser laisser les autres les remarquer. Lui qui glisse gracieusement sur l’eau nous appelle à l’imiter, à avancer doucement et fluidement sur les courants que nous offre la Vie. Combattre le courant de notre rivière nous épuisera et ne nous servira à rien. Il nous incite à essayer de nouvelles choses, à oser, à sauter à l’eau, à agrandir notre cercle, notre zone habituelle. Mais il nous chuchote de le faire avec équilibre, à penser à notre sécurité et notre bien-être, à oser donner le temps aux choses lorsque nécessaire. À faire confiance aux courants de notre rivière personnelle, à accueillir les transformations de la Vie et à honorer la cadence avec laquelle elles s’offrent à nous. Se rappeler que tout est parfait. Et que le temps fait bien les choses…

Tout comme le « vilain » petit canard du conte d’Andersen, le cygne de cette histoire nous rappelle qu’en temps et lieu notre transformation s’effectuera, d’une façon parfois surprenante pour nous ainsi que pour ceux qui nous entourent. Le cygne de ce conte, ayant été couvé par une canne, croyait fermement (ainsi que tout son entourage) qu’il était un affreux caneton étant donné qu’il était si différent de ses frères et soeurs. L’avenir lui révéla le contraire. cygne (2) illutration de Monika Laimgruber La beauté réside en chaque être et en chaque chose. Parfois les apparences sont bien trompeuses et nous gagnons à poser un regard différent…

Quel bel allié que ce cygne qui nous invite à l’équilibre et qui nous encourage à entrevoir de nouvelles façons de penser, de respirer et de bouger dans le sens de la Vie.

http://www.ladeessejoyeuse.com/tag/animaux/page/2/

 

 

Publié dans Animaux totems

Partager cet article
Repost0