Sans Elles ... (un petit montage diapo en musique ...) avec les paroles ...

Publié par minthe.over-blog.com

 
Merci à Didier (montage photo, paroles et musique)
Merci à Sonia pour l'accompagnement vocal
 
 
Le texte ... :
 
Sans Elles
Paroles et musique ... Didier Perrigault
31/7/11
 
Coule, coule, la source de mes émotions,
En le fleuve limpide qui traverse la nuit.
Il n'est de barrages, ni aucune prison
Qui doivent l'entraver !
Elle est ... guérison ...
Elle est ... guérison ...
 
Sans Elles, je ne saurais vivre et rêver ...
Elles sont celles qui m'autorisent à plonger
En leur vastitude, dans leurs océans ...
 
Sans Elles, je ne saurais vivre et rêver ...
Elles sont celles qui m'autorisent à plonger
En leur vastitude, dans leurs océans ...
Et en leurs rivières,
Des poissons d'argent me parlent et me racontent
Les merveilleux voyages et les eaux qui montent ...
 
Sans Elles, je ne saurais vivre et rêver ...
Elles sont celles qui m'autorisent à plonger
En leur vastitude, dans leurs océans ...
 
Sans Elles, tu ne pourrais être,
Ni créer la moindre de tes réalités ...
Alors prends soin d'Elles,
Rends-les éternelles ...
Car ... toujours Elles t'ont servi,
Car elles sont ... ta survie !
 
Sans Elles, je ne saurais vivre et rêver ...
Elles sont celles qui m'autorisent à plonger
En leur vastitude, dans leurs océans ...
 
Il n'est aucune arme qui puisse les assécher !
Elles sont force vive,
Courants et marées ;
Elles accueillent tes larmes !
Laisse-les ruisseler ...
Lache enfin tes armes !
Laisse-les couler ...
 
Sans Elles, je ne saurais vivre et rêver ...
Elles sont celles qui m'autorisent à plonger
En leur vastitude, dans leurs océans ...
 
Si tu te sens seul, vas donc prendre un bain !
Elles sont la mémoire,
Elles sont tous les tiens ...
Elles te raconteront, oui, si tu le veux,
Les souffrances et les joies de tous tes aïeux ... 
 
Sans Elles, je ne saurais vivre et rêver ...
Elles sont celles qui m'autorisent à plonger
En leur vastitude, dans leurs océans ...
 
De la surface paisible d'un lac de montagne
Aux flots tumultueux, déchaînés, enragés ...
Observe ces eaux, mon ami, mon frère ...
Observe ces eaux, toi aussi, ma soeur ...
Car sans Elles, tu ne pourrais être,
Et créer la moindre de tes réalités !

Sans Elles ... Sans Elles ... Sans Elles ... Sans Elles ... Sans Elles ... Sans Elles ...
Sans Elles ... Sans Elles ... Sans Elles ... Sans Elles ... Sans Elles ... Sans Elles ...
 
Alors prends soin d'Elles,
Rends-les éternelles.
Car ... toujours Elles t'ont servi,
Car elles sont ... ta survie !
 
Alors, chante-les !
Alors danse-les !
Implores-en le ciel,
Qu'Elles soient éternelles ...
 
 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :