A propos du chant sacré ...

Publié par minthe.over-blog.com

 

 

dole69

 

 

 

Bonjour à tous et à toutes,

 

juste une petite demande particulière.

Mais importante ...

 

Je vous ai enseigné le chant sacré du Nibiwabo, qui est un chant Algonquin (Annishnabe).

 

Hier soir, j'ai reçu un appel du Canada, d'une des 13 Grands-Mères qui sont à la source du don de ce chant sacré, qui en reste la garante, avec une autre Grand-Mère, et qui s'est adressée d'abord à Aigle Bleu ... Ayant ainsi obtenu mon téléphone, elle m'a appelée pour me donner quelques précisions importantes.

 

Ce chant ne doit pas être modifié, et certaines consignes doivent absolument être respectées.

Les Grands-Mères choisissent à qui elles transmettent ce chant, et la cérémonie qui l'accompagne.

Or, il s'avère que la version qui m'a été enseignée n'est pas correcte, comme ne sont pas correctes la plupart des versions qui circulent en Europe.  Comme elle apprécie mon engagement pour l'eau, elle me l'a chantée au téléphone, afin que je puisse l'enseigner maintenant dans sa version originale, et m'a autorisée à continuer de pratiquer cette cérémonie.

 

Quant aux explications que j'avais publiées, et aux paroles ... Même si les explications étaient correctes, elles ont été retraduites ... nous avons donc décidé ensemble qu'il vaut mieux tout effacer et recommencer à zéro.  D'ici peu, je recevrai un texte de sa part, en français, que je serai autorisée à publier pour votre information.

 

Ainsi tout sera juste !

 

Le Nibiwabo est un chant Annishnabe, qui doit être respecté dans sa version originale. Le Dr Masaru Emoto a pu en apprécier l'effet par ses photographies.

En attendant que je reçoive les indications de la Grand-Mère, je vous demande de bien vouloir ne plus chanter le Nibiwabo, afin de ne pas attirer l'effet contraire, involontairement.

Si vous avez publié quoi que ce soit au sujet de ce chant, je vous demande de bien vouloir le retirer.

Et surtout de ne jamais le transmettre ni le publier sur internet, en particulier les vidéos qui sont faites parfois lors de stages, cercles de femmes ou évènements chamaniques.

Le chant devra être enseigné de bouche de femme à oreille de femme.

 

Ce faisant, nous montrons au peuple Annishnabe, et en particuliers aux Grands-Mères, que nous sommes respectueux de leur héritage.

 

Et moi, je vous remercie !

 

J'espère vous voir à Paris ou en Suisse cet été, afin de vous transmettre déjà la version originale de ce chant tellement merveilleux.

 

All my relations,

Amour et gratitude,

Minthé

 

 

Publié dans Messages de Minthé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :